Bien choisir son chirurgien esthétique en Tunisie

Lorsque vous auriez pris votre décision de recourir à la chirurgie esthétique pour enjoliver ou réparer une ou plusieurs parties de votre corps, vient le moment crucial de choisir le chirurgien.

Il s’agit d’une phase des plus importantes de tout le processus car représentant le socle même de votre intervention de chirurgie esthétique.

Ainsi, devriez-vous trouver un chirurgien en qui vous aurez confiance et pour lequel vous aurez un bon feeling. Les moyens de recherche d’un bon chirurgien sont nombreux et divers, mais les principaux sont le bouche à oreille et l’Internet.

Choisir son chirurgien esthétique par le bouche à oreille :

Quand vous aurez décidé de procéder à une intervention chirurgicale esthétique, vous allez consulter votre cercle d’amis, de famille et peut-être même de collègues.

Vous leur faites confiance et donc vous écourtez leurs précieux conseils s’ils ont déjà tenté l’expérience et vous recommander ainsi un chirurgien qui a déjà fait ses preuves.

Vous pouvez également demander des références auprès des chirurgiens afin d’être sûr de ne pas à voir à faire avec un charlatan.

Choisir son chirurgien esthétique via Internet :

Certains appellent cela « stalker », c’est-à-dire se renseigner sur le chirurgien potentiel sur les différents sites internet existants. En effet, le Web est submergé par des sites d’informations sur la chirurgie esthétique, cependant, faire très attention aux forums qu’il vaut mieux éviter.

Ces derniers peuvent contenir de fausses informations provenant de chirurgiens concurrents ou de personnel médical zélé.

Le mieux et le plus garanti c’est de consulter les sites créés par les chirurgiens eux-mêmes contenant des informations fiables et pertinentes.

Un bon chirurgien doit répondre à une pléiade de questions :

  • Avoir une écoute attentionnée des patients et cerner au mieux leurs besoins.
  • Disposer du temps nécessaire et recourir à des termes faciles de compréhension tout en utilisant des gestes opératoires pour expliquer, informer sur les bénéfices et les risques de complications encourus par le patient.
  • Refuser une opération dans le cas où il est estimé que le patient encourt un risque élevé ou lorsqu’il est estimé que les résultats qui seront obtenus de l’intervention trahiront l’attente du patient.
  • Remettre impérativement un devis détaillé au patient et qui comprend l’ensemble des frais afin d’éviter que le patient n’ai la surprise de tomber sur des frais cachés après son opération.
  • Laisser impérativement un délai de réflexion de 15 jours au patient et ce, entre la période de transmission du devis et celle de la date de l’intervention chirurgicale en vue de lui permettre de bien réfléchir et aboutir à la décision finale. Dans le cas où un chirurgien viole cette consigne et insiste à faire signer le patient le plus tôt possible tout en l’attirant avec des tarifs alléchants, le patient doit se garder d’accorder sa confiance à ce chirurgien.